LA MAIN A LA PATTE (Mugron - Landes)

La main à la patte. Médiation animale. Animations, promenades et mariages en calèche

Médiation Animale - Animations, promenades et mariages en calèche


Z

Zoothérapie

La Médiation Animale ou Zoothérapie est une approche thérapeutique qui utilise la relation avec un animal familier. Cet animal n’est pas un thérapeute mais bien un médiateur. Il va entrer directement dans l’environnement de la personne afin de l’aider à maintenir ou améliorer ses capacités cognitives, physiques, psychosociales ou psychoactives.

L’animal est rigoureusement sélectionné en fonction de ses aptitudes, de ses qualités de réceptivité, d’adaptation à des situations imprévues, de socialisation, de stabilité comportementale. Ainsi, après une éducation progressive sur plusieurs mois, l’animal pourra remplir pleinement son rôle de Médiateur, ce qui le différencie du simple animal visiteur.


L’Animal Médiateur est capable d’intégrer un atelier de médiation par l’animal. A ce titre, il devient un repère transitionnel pour la personne et entre en contact avec elle grâce à une communication non verbale par la kinésique. La triangulation Usager, Animal, Zoothérapeute peut ainsi s’opérer.

Le Zoothérapeute a toujours un métier de base dans le domaine de la Santé ou du Social ou encore de l’Education (médecin, psychologue, infirmier, aide-soignant, ergothérapeute, éducateur spécialisé, éducateur de jeunes enfants, enseignant, …).

Il est très important de préciser que les interventions en Médiation Animale sont un complément à une autre thérapie. Par conséquent, il est essentiel de travailler avec les Professionnels qui entourent l’Usager afin que le Zoothérapeute puisse :

  • avoir une analyse préliminaire sur la personne et/ou son entourage proche,

  • déterminer des objectifs de travail ciblés sur les besoins

  • évaluer les programmes mis en place à l’aide de grilles d’évaluations qui permettent un suivi précis de tous changements d’une séance à l’autre.  


H

Histoire

Un peu d'histoire:

Pour le petit mot de la fin, la zoothérapie se pratique en France finalement depuis peu. En effet, l’histoire nous le rappelle.

Au XVIIIe siècle, William TUCKE, scandalisé par les conditions de vie des malades mentaux dans un asile d'aliénés dans la ville de York (Angleterre), fonda l'Institut York Retreat qui ouvrit ses portes en 1796. Il confia des lapins et des volailles pour leur entretien quotidien, et aussitôt les malades s'en sentirent mieux.

Puis, à la fin des années 1950, cette contribution a été reconnue par le psychiatre américain Boris LEVINSTON, qui est considéré comme le père de la zoothérapie. Il fut l'un des premiers à faire valoir le bien-fondé de l'utilisation de l'animal de compagnie dans le traitement des troubles psychiatriques. 

D'autres personnes ont introduit la psychanalyse par le jeu comme Mélanie KLEIN (1882 - 1964) et Donald WOODS WINNICOTT (1896 - 1971).

De même, Konrad LORENZ, né en 1903, père de l'éthologie moderne, nous démontre que le fait de bien connaître le comportement des animaux se révèle d'une importance capitale en zoothérapie.

François BEIGER, zoothérapeute, a fondé l'Institut Français de Zoothérapie en 2003 après avoir créé un Centre de Médiation Animale au Québec.